Avec 5 000 jours de tournage comptabilisés en 2020, Paris compte bien rester en haut de l’affiche. Malgré les trois mois de confinement, ce sont 93 films et 64 séries qui ont été tournés en 2020 à Paris. Si les images du Louvre dans “Da Vinci Code” (2006) ou celles de Montmartre dans “Le fabuleux destin d’Amélie Poulain” (2001) nous viennent tout de suite en tête, le 20e n’a rien à envier aux autres arrondissements.

L’un de nos lecteurs (@natmo_glassart ) nous a récemment fait remarquer qu’une scène de Lupin avait été tournée boulevard Mortier. Alors on s’est dit, pourquoi ne pas proposer de petites balades sur les traces du 7e art ? Suivez le guide !

QUE VOIR À BELLEVILLE ? Cette balade commence au métro Jourdain, non loin des anciens studios Gaumont. On descend la rue du Jourdain pour tourner rue des Pyrénées. On y aperçoit le collège Françoise Dolto où ont été tournés les films Entre les murs (2008) et Un ptit gars de Ménilmontant (2013). On emprunte ensuite la rue Piat qui nous mène au belvédère de Belleville où une autre scène du P’tit gars a été tournée dans la boulangerie. On continue sur la rue du Transvaal qui nous transporte directement dans Casque d’Or (1952). C’est au 15 de la rue que Marie et Manda se sont témoignés leur amour… On remonte la rue des Couronnes pour arriver au carrefour des rues Olivier Métra et François Lemaître où une scène des Parrains (2004) a été tournée. La boucle est bouclée !

QUE VOIR À MÉNILMONTANT ? Cette balade commence devant l’église de Ménilmontant où fut tourné le saut en parachute du film “L’Écume des jours” (2013). On continue sur la rue de Ménilmontant jusqu’à l’entrée de la Cité de l’Ermitage où Garance et Debureau se déclarent leur amour dans Les enfants du paradis (1945). On descend la rue Boyer pour atteindre la rue Sorbier qui a accueilli une scène du Temps qui reste (2005) pour revenir sur nos pas afin de retrouver le carrefour Bidassoa-Annam où fut tourné Du rififi chez les hommes (1954). On emprunte la rue d’Annam pour arpenter la splendide rue du retrait. Au bout de la rue, à l’angle de Ménilmontant, se trouve un café qui apparaît dans L’Ennui (1998) sous le nom du Petit Strasbourg”.

 

Texte : Salomé

—————————————————————————————————————–

A lire aussi : 

Deux idées balades : l’une à Saint-Blaise, l’autre sur les traces de la Commune

Les “Promeneurs de la Petite Ceinture” partagent leurs itinéraires de balade

“La vie au cimetière” : le compte Instagram de Benoît Gallot, conservateur au Père Lachaise

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

[/nectar_highlighted_text]
To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.
[/vc_column][/vc_row]