Ah ce qu’on aime les vieilles enseignes, qui n’ont parfois plus de lien avec la nouvelle activité occupée par les lieux. Mais que l’on garde pour leur charme authentique, ou par nostalgie.

 

Comme ici au 57, rue des Vignoles, où semblent être hébergées plusieurs sociétés. Cette rue des Vignoles, doit son nom à un ancien lieu-dit, Vignolles, qui tenait aux vignes qu’on y cultivait. Depuis le 19e siècle, cette voie débouche sur plusieurs impasses perpendiculaires, végétalisées, qui desservaient de petites maisons ouvrières.  

Si vous aimez les enseignes anciennes, ces traces d’un Paris aujourd’hui disparu, on ne peut que vous recommander le compte référence en la matière : celui de d’Eric Darvoy alias @pixdar. Ce passionné de lettrages anciens collectionne les clichés, immortalisés dans les rues de la Capitale, mais aussi en banlieue parisienne. Il se ferait même aider par ces abonnés qui lui recommandent des adresses à photographier avant qu’elles ne soient recouvertes…

Dans le 20e, on a commencé à recenser quelques enseignes/devantures venues d’un autre temps : le garage automobile de la rue de la Chine, la boulangerie Benoît Castel rue Sorbier, l’ancienne poissonnerie du 86 rue de la Mare, l’hôtel à la façade bleue place de la Réunion, la façade la mercerie jaune rue Vitruve, une ancienne boulangerie-pâtisserie, rue de Pixérécourt, le “Remaillage de bas” rue Victor Letalle, Baron V, là encore rue des Vignoles… N’hésitez pas à nous faire part de vos trouvailles (monpetit20e@gmail.com) nous les ajouterons à cette liste !

 

——-

A lire aussi :

Street art : quand les jeux de mots de La Dactylo font écho à nos vies

12 livres qui prennent pour décor le 20e arrondissement de Paris

Ménilmontant : s’initier à la poésie avec le festival “Du Haut des Cimes”

 

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.
Oops, something is wrong. Instagram feed not loaded