Charcutaille, pièces de viande suspendues, tête de cochon et verre de rouge… On profite de cette chouette illustration réalisée par Paul Sirand pour évoquer le Paris viandard d’autrefois.

Ce qui a inspiré ce dessin, c’est la création en 1810, sous le Premier Empire, des abattoirs de Ménilmontant, à des fins sanitaires, en vue d’encadrer l’abattage animal et la production de viande intra-muros. Des abattoirs qui n’étaient pas situés dans le 20e, mais dans le 11e arrondissement, à l’emplacement du square Maurice Gardette. Les quatre autres abattoirs parisiens se trouvaient à Montmartre, Miromesnil, Gobelins et Invalides. Tous seront remplacés en 1867 par l’abattoir général de la Villette. Lui-même fermé au début des années 1970 pour laisser place au parc actuel.

“C’est assez amusant et anachronique d’imaginer des métiers de production prendre place au coeur de la capitale”, commente Paul Sirand. Cet illustrateur parisien, co-fondateur de @lefruitstudio, se présente comme un amateur “de jeux d’ombres et d’atmosphères lumineuses” qu’il essaie “de retranscrire avec des palettes assez simples”. “J’essaye de raconter une histoire ouverte, que chacun peut interpréter en observant l’image. L’idée est surtout de projeter les gens dans une ambiance et un univers”. Et ça marche tellement bien, qu’on imaginait déjà une série animée sur les aventures des bouchers du quartier…

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e