Parce qu’on a souvent plus de temps pour lire en vacances, on est parti en quête de suggestions de lecture auprès des libraires du 20e arrondissement. Découvrez ci-dessous leurs coups de cœur du moment.

1/ Deux pieds sur terre de Basile de Bure (Ed. Flammarion). “ Un récit en immersion au sein d’une équipe du Red Star FC (club mythique et institution du 93), qui nous maintient accroché à la trajectoire des ados qui la compose. Ce n’est pas un texte sur le foot, mais sur l’adolescence et la construction de soi”. Cyrille, du rayon littérature du Merle moqueur (51, rue de Bagnolet).

2/ Etés anglais : La saga des Cazalet d’Elizabeth Jane Howard (Ed. Quai Voltaire). “Passez l’été avec les Cazalet, famille anglaise fortunée, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Tour à tour dans la tête de la nouvelle belle-fille séduisante et immature, du fils admiré et séducteur ou encore dans celle des petits-enfants qui traversent les joies et déceptions de l’enfance, le lecteur se trouve comme invité dans cette vie de famille où règnent les non dits, les déceptions mais aussi de grandes tendresses”. Clémence de La Toute Petite Librairie (2, rue Etienne Marey).

3/ Bienvenue à Meurtreville d’André Marois, (Ed. Les Mots et le reste). “C’est un drôle de polar québécois, très caustique, dans lequel, pour qu’une ville aille mieux, un meurtre doit avoir lieu. Sauf qu’une  personne prend l’idée au sérieux. Et que ça va aller de pire en pire…”. Natascha de la Librairie l’Atelier (2 bis, rue du Jourdain)

4/ Sur la route du Danube d’Emmanuel Ruben (Ed Payot et Rivages). “Superbe récit d’une traversée de l’Europe à vélo, d’Odessa à Strasbourg, par les bords du Danube. Une plongée au cœur de l’histoire de l’Europe au fil des rencontres avec les populations locales. De l’excellent récit de voyage !” Mélissa du Comptoir des mots (239, rue des Pyrénées). 

5/ L’incroyable pouvoir du souffle de Stéphanie Brillant (Ed. Domaine du possible). “Le souffle serait-il une des clés de notre guérison ? Il est en tout cas un bel outil de transformation de soi. Comprenez, apprivoisez et vivez le souffle : soyez pleinement !”. Librairie Almora, spécialisée dans le mieux-être (43, avenue Gambetta).

Photo : La jolie verrière de la librairie Le Merle moqueur. Ouverte en juillet 1999, elle doit son nom “au Temps des Cerises, chanson de J.-B. Clément, née de la Commune de Paris, et qui a profondément marqué le quartier. Quand nous en serons / au temps des cerises, / Et gai rossignol / et merle moqueur / Seront tous en fête.

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.