Bien avant l’épidémie de Covid, le télétravail a connu ces dernières années un engouement, porté par les nouvelles organisations du travail liées aux start-ups et aux indépendants. La crise sanitaire s’ajoutant, de plus en plus de gens travaillent de chez eux. Ou depuis un lieu proche de chez eux (quand on n’a pas trop de réunions et de coups de fil à passer !). Pour vous aider à changer de décor, on est parti en quête d’endroits propices au travail dans le 20e arrondissement.. 

 

BELLEVILLE/MÉNILMONTANT

Le Kimia Café. Ce “lieu de vie” kidsfriendly de Ménilmontant a eu la très bonne idée de lancer une formule coworking. Pour 22 €, la journée de travail, elle comprend 1 croissant ou cookie, 1 menu entrée+plat+dessert, 1 latte, smoothie ou jus detox + café noir ou thé à volonté. Formule du lundi au vendredi de 8h30 à 18h (pas de réservation possible). Mais vous pouvez très bien venir y travailler sans souscrire à l’offre, en payant simplement vos consommations. En fin de journée ou le mercredi, le lieu est prisé des familles et des enfants, et devient plus “vivant” (donc plus bruyant), mais un espace de travail de 10 places plus au calme, à l’écart, est un bon refuge à ces créneaux-là. 17, rue Julien Lacroix. 

Le Floréal Belleville. Si les travailleurs avec ordinateurs plébiscitent cette adresse colorée et décontractée, avec le wifi et quelques prises dispos, il s’agit avant tout d’un restaurant. La priorité est donnée pendant le service aux clients qui viendront manger, et ça encore plus le week-end où le service du midi s’étend jusqu’à 16h. “Si on a du monde, on ne laisse pas des personnes seules sur des tables de 4, on peut les mettre sur de plus petites tables ou bien à plusieurs côté canapé ou sur la grande table à partager”, nous explique-t-on. Ouvert du mardi au dimanche à partir de 10h. Service le midi 12h-15h, café à 2 €, formules midi à 13-16 €. 43, rue des Couronnes.

Monsieur Culbuto. “On a beaucoup de gens qui viennent télé-travailler, grâce au wifi et aux prises à dispo dans tous les coins du café”. Jusqu’à midi, deux espaces sont prévus à cet effet, mais le midi pendant le service, réduction à un seul espace. Café bio à 2,20 €. Ouverture tous les jours de la semaine, à partir de 7h du matin. 294, rue des Pyrénées. 

La pâtisserie-boulangerie Benoît Castel. Des deux boulangeries présentes dans l’arrondissement, on vous recommande celle située sur le haut de la rue de Ménilmontant, beaucoup plus spacieuse et très lumineuse avec ses grandes baies vitrées. Parfait, en semaine, pour envoyer quelques mails en prenant son petit-déjeuner ou son goûter. Le week-end, place au brunch, avec de l’animation et une ambiance moins studieuse ! Du mercredi au vendredi 7h30-20h, samedi 8h-20h, dimanche 8h-18h. 150, rue de Ménilmontant.

Les Mésanges. On n’a pas testé, mais vous nous avez recommandé ce chaleureux resto de quartier de la place Henri Krasuski, en contrebas du quartier Jourdain. Wifi disponible. Ouverture 8h du lundi au vendredi, 9h le samedi, 10h le dimanche. 82, rue de la Mare.

La Ruche. Ce lieu dédié à l’économie sociale et solidaire fait office d’incubateur mais aussi de coworking. Si vous travaillez dans l’entrepreneuriat social, la technologie digitale, l’artisanat et la culture, vous pouvez y louer un poste de travail. Dans le 20e arrondissement, La Ruche dispose d’un local de plus de 3 000 m2 mais aussi d’une grande terrasse avec une incroyable vue. Formule plein temps 7j/7 à 360 € HT par mois pour un poste fixe, 240 € HT pour un mi-temps sur un poste flexible (10 jours par mois) et 150 € HT pour 5 jours/mois ou 10 demi-journées. 24, rue de l’Est.

 

GAMBETTA/PELLEPORT

The Dancing Goat. Ouvert en juin 2021, ce coffee-shop à la jolie déco minimaliste a rapidement trouvé ses fans. A toute heure de la journée, des ordinateurs trônent sur les tables. Il faut parfois s’y rendre tôt pour être sûr d’avoir une place. L’inconvénient (ou l’avantage c’est selon), c’est que le lieu ne propose pas pour l’instant de déjeuner, donc on peut y rester toute la journée (en recommandant de temps en temps, évidemment) sans avoir besoin de laisser sa place à plus gros “mangeurs” que soi. Attention, cela ferme assez tôt. Du mardi au vendredi 8h30-17h30, samedi et dimanche 10h-18h30. 117, avenue Gambetta.

Monique et Myrtille. Ce café est plébiscité par les télé-travailleuses et télé-travailleurs ! Au programme : prises, wifi, expresso à 2 €, latte à 4 €, formule déjeuner à 13 ou 15 €.  “Niveau organisation, oui nous demandons aux personnes ne déjeunant pas de laisser leur place, mais seulement s’il y a besoin. On ne vire pas les gens. Ce qui arrive souvent, c’est qu’une partie des personnes qui viennent le matin pour télé-travailler reste déjeuner et parfois même goûter”. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h. 83, rue Orfila.

Aux Petits Oignons. Pareil resto donc plutôt en dehors des heures de service. “Nous accueillons depuis toujours des tele- travailleurs. Nous avons quelques prises à disposition, mais nous sommes un vieux bistrot donc l’équipement en prise n’est pas le plus réfléchi”, nous explique-t-on. Le café est à 1,5 €. À midi, la salle passe en mode restauration, avec souvent pas mal en réservation, donc les tables sont destinées aux clients qui viennent déjeuner. À privilégier donc 8h à 12h, puis de 15h à 19h. 11, rue Dupont de l’Eure.

Théâtre ouvert. Ce lieu de création artistique n’est pas qu’une salle de spectacle, comme son nom l’indique, il se veut un lieu ouvert sur le quartier. Prises et wifi à disposition. Eau, café, thé offerts participation libre pour réapprovisionner le bar si l’on vient régulièrement. Horaires pour le télétravail : Lundi 11h30/13h30-14h30/17h30. Du mardi au vendredi 10h/13h30 – 14h30/18h30. 159, avenue Gambetta. 

La Belle Ville. Ce nouvel hôtel à la façade végétalisée a ouvert en février 2022, sur le haut de la rue de Belleville, côté Porte des Lilas. Pas besoin d’y avoir une chambre pour profiter dans son grand et lumineux lobby, ouvert au public de 7h à 23h. On peut s’y retrouver pour un rendez-vous pro ou s’y s’installer avec son ordi et un café. 349, rue de Belleville. 

Les Foudres. Vous êtes plusieurs à nous avoir dit travailler dans cet agréable bistrot de la place Martin Nadaud. Si la terrasse est spacieuse, l’intérieur est plus restreint. À éviter donc aux horaires de service du déjeuner (sauf si vous commandez une assiette évidemment !). 4 place Martin Nadaud.

La Confidente. C’est également un lieu que vous nous avez recommandé, où l’accueil qui vous est fait est très bon. Brasserie traditionnelle, située au métro Pelleport, avec wifi, ouverte tous les matins à 8h (8h30 le dimanche). 125, avenue Gambetta.

Au Troquet de la place. Citée par l’un d’entre vous, cette brasserie avec wifi est localisée à la sortie du métro Saint-Fargeau). Ouverture en semaine à 8h, le week-end à 9h30. 177, avenue Gambetta. 

OCP Business center. En faisant des recherches sur internet, on se rend compte que le 20e arrondissement est assez pauvre en espace de travail partagés comparés aux arrondissements plus centraux. On a aussi découvert qu’un espace, géré par le groupe OCP Business Center (qui compte une dizaine de lieux à Paris) a ouvert face au Monoprix Pelleport a priori pas sur rue, mais dans une cour, dans un bâtiment avec une verrière. On n’est pas allé visiter. Voici les quelques infos trouvées sur leur site web : bureaux équipés et espaces de coworking à partir de 260 €. Plusieurs surfaces disponibles de 10 m² à 100 m². Nombreux services inclus ou sur demande : fibre, Wifi, coin-cuisine, espace détente, accès sécurisé 7j/7, 24h/24, domiciliation d’entreprise, accès aux salles de réunion, copieur professionnel. 66, avenue Gambetta.

Coucou, il est midi. Cette nouvelle sandwicherie-saladerie ouverte depuis quelques semaines dans le quartier Pelleport offre un accès wifi, une prise par table (soit une dizaine). L’expresso est à 1,80 €, les thés, cappuccinos et chocolat à 3,50 €. L’impressionnante suspension lumineuse, très rétro, est un héritage insolite du cabinet de prothésiste dentaire qui occupait précédemment le lieu. Ouvert du lundi au vendredi 8h-18h. 6, rue Henri Poincaré. 

 

RÉUNION/SAINT-BLAISE

Le Super Café. Grande salle lumineuse avec wifi et imprimante, thé et café à la demande, terrasse arborée, déjeuner à prendre sur le pouce (plat du jour à 10 €). Si le week-end les familles avec enfants animent le lieu, en semaine (hors mercredi), le Super Café est un lieu calme où il fait bon venir travailler. Du mardi au samedi, ouverture à 11h (11h30 le dimanche). 16, rue de Fontarabie.

Le Café sans nom. Les quelques fois où l’on y est allé, on a été bien accueilli dans ce sympathique troquet plébiscité par les habitants du quartier réunion. Wifi disponible, journaux et petit expresso à 1 €. Ouverture tous les jours à 7h30. 57-59 place de la Réunion. 

Joe & Joe Paris Nation. La philosophie de cette auberge de jeunesse, c’est de réussir à faire se rencontrer des backpackers, et une clientèle de quartier, qui a ici la possibilité de coworker, déjeuner, bruncher ou juste prendre un café. Pour la fidéliser, Jo & Joe mise sur des prix d’appel (5 € le cocktail, 10 € la pizza, 1,50 € le café) tout en proposant des produits à des tarifs plus élevés. Grande salle confortable au rez-de-chaussée, donnant sur la rue. Aux beaux jours, possibilité de s’installer sur le toit-terrasse, en partie ombragé et végétalisé. 59-61, rue de Buzenval. 

Bistrot Les rêveuses. On adore le cadre de ce resto, dont la terrasse est nichée dans la ravissante rue Saint-Blaise. Une clientèle de télétravailleurs y vient un peu les après-midi, car il y a prises et wifi. “Entre midi et 15h on est sur le service donc c’est uniquement pour manger, mais il y a de la place dehors ou au comptoir. On essaye toujours d’être arrangeant en tout cas !” Café 2,20 € (café de spécialité du torréfacteur Lomi), thé 4 €. Du lundi au vendredi 10h-2h, du samedi au dimanche 11h-2h.

Les Pères populaires. Il y a beaucoup de personnes qui viennent travailler sur ordi ou réunion. Il y a des prises un peu partout un réseau wifi que l’on capte dans tout le resto. Le café est à 1€. Nous demandons aux gens de laisser la place sur les tables entre 11h45 et 14h30. Mais il y a quelques places dans les canapés qui restent dispo pendant l’heure du déjeuner. Ouverture du lundi au samedi à 8h30 (10h le dimanche). 46, rue de Buzenval.

 

LES BIBLIOTHÈQUES DE L’ARRONDISSEMENT

Elles sont pratiques notamment pour travailler au calme les après-midi (on y passe pas de musique, comme ça peut arriver dans les cafés), mais elles sont souvent fermées en matinée. Notre préférée est la plus spacieuse, la médiathèque Marguerite Duras, connue comme la plus grande bibliothèque parisienne (115, rue de Bagnolet). Ouverte en 2010, elle dispose de plusieurs espaces de travail, parfois avec ordinateurs et de petites tables disséminées. Du mercredi au samedi 13h-19h, le dimanche 13h-18h.

Du côté de la Porte de Vincennes (1, rue Reynaldo Hahn), la bibliothèque Assia Djebar comprend “une bulle” qui sert d’espace de travail (photo ci-dessous). C’est ouvert du mardi au vendredi 14h30-19h et le samedi 10h-13h 14h30-18h. À Couronne (66, rue des Couronnes), la bibliothèque Naguib Mahfouz dispose de plusieurs tables où s’installer pour travailler et de 12 postes multimédias. Ouvert les mardis, mercredis, jeudis 14h-18h, les mercredis et samedis 10h-13h 14h-18h. Dans le quartier Télégraphe (12 rue du Télégraphe), la bibliothèque Oscar Wilde (pas immense) offre quelques tables (“dont 3 places dotées de prises de courant”). Ouverture du lundi au vendredi 14h-18h, le samedi 10h-13h 14h-18h.

Enfin, la bibliothèque Louise Michel (29/35 rue des Haies) comprend elle aussi un espace de travail, accessible du mardi au vendredi de 14h à 19h, et le samedi 10h-12h, 14h-18h. Pas d’espace pour travailler, par contre, dans les bibliothèques Sorbier et Mortier (cette dernière est réservée aux enfants). 

 

>> N’hésitez pas à nous suggérer d’autres lieux à ajouter à cette liste, en nous envoyant un mail à monpetit20e@gmail.com.

—————–

A lire aussi : 

22 adresses où bruncher dans le 20e arrondissement

Bien-être : Où faire du yoga dans le 20e arrondissement ?

Sorties en famille : les lieux kids friendly dans le 20e arrondissement

 

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e