Si, comme nous, vous êtes curieux de voir où vivent et travaillent vos voisins de quartier, on vous encourage à vous rendre aux Portes Ouvertes des artistes du Père-Lachaise. Ce sera l’occasion, ce week-end, de pénétrer des repaires d’artistes-peintres, photographes, graveurs, céramistes, sculpteurs, plasticiens… habituellement fermés au public.

 

Parmi les ateliers à visiter, on s’est rendu chez Jacques Mallon, 72 ans, qui vit et peint, depuis 20 ans dans un local situé au bout d’une cour pavée, au 98 boulevard de Charonne. Une fois la porte passée, on est propulsée quelques décennies en arrière. Le lieu, “un ancien atelier de conception tenu par des Serbes” est spacieux mais spartiate : un sol en béton brut, une cuisine de bric et de broc, un coin chambre installé sous une verrière, presque pas de chauffage (car avec des convecteurs, la facture grimpe vite !)… Ici, les reines, ce sont les grandes toiles aux tâches colorées.

Invitée à boire une Ricoré, on tente d’en savoir plus sur ce qui inspire leur auteur. Mais Jacques ne fait pas partie de ces artistes qui aiment parler d’eux et de leur travail : “Quand les gens me demandent ce que je fais, je leur dis de rentrer dans l’atelier, et de voir par eux-mêmes !”. Tout juste, arrivera-t-on à lui soutirer que ses peintures abstraites évoquent des paysages, de la végétation, et que sa gamme chromatique est souvent la même.

Après avoir exercé plein de métiers différents, à la SNCF et dans l’éducation nationale, il peint depuis 30 ans maintenant. “J’ai connu beaucoup de peintres, avant de m’y mettre à mon tour sans que cela n’ait été programmé”, explique-t-il. S’il ne vit pas de sa peinture et de ses dessins, les ventes de tableaux lui permettent de compléter sa petite retraite, et de payer le matériel. Peut-être arriverez-vous à lui tirer – un peu plus que nous – les vers du nez, en allant lui rendre visite ce week-end… 

>> Portes ouvertes des Ateliers d’artistes du Père-Lachaise. 17 artistes ouvrent leur atelier. Samedi 4 et dimanche 5 décembre, de 14h à 20h. Plus d’infos & carte du quartier disponible sur www.apla.fr 

—–

A lire aussi :

Street art : quand les jeux de mots de La Dactylo font écho à nos vies

Street art préhistorique : Lasco vulgarise l’art pariétal dans le 20e

12 livres qui prennent pour décor le 20e arrondissement de Paris

 

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.