Metteure en scène, autrice, comédienne et directrice artistique, Clotilde Moynot est une passionnée qui a fondé il y a 30 ans une compagnie de théâtre. Étant basée dans le 20e arrondissement, on est allé à sa rencontre. L’occasion de parler de féminisme, de partage et bien sûr de théâtre…

Initiée par Antoine Vitez puis formée aux Etats-Unis, c’est à son retour en France qu’elle se prend une claque : celle du conservatisme du théâtre français. “Habituellement, vous jouez plutôt les ingénues ou les soubrettes ?”, lui demande un directeur de casting. Une remarque qui illustre bien la pauvreté intellectuelle des rôles  féminins qu’on lui proposait. Un triste constat qui la pousse à s’impliquer dans le renouveau de cet art. 

En 1990, elle fonde Pièces Montées. D’abord laboratoire d’expérimentation, la compagnie a pour ambition d’encourager de nouvelles écritures et un jeu plus moderne. La priorité est donnée au théâtre contemporain soit aux auteurs et autrices d’aujourd’hui. À cela, s’ajoute la naissance en 2005 du collectif Femmes de Plumes au sein même de la compagnie. “Sa visée était de renouveler les représentations féminines à la scène et de faire entendre des textes de femmes” précise Clotilde. 

L’innovation ne se limite pas au fond, mais se retrouve aussi dans la forme. Musique, danse, chant, poésie ou art plastique s’y mêlent. Parmi les artistes associés de la compagnie, on retrouve notamment un poète et une plasticienne. Enfin, les comédiens s’exilent bien au-delà du quatrième mur en amenant leur art dans la rue, dans les bars, dans des escaliers…  

Lier les habitants 

Et le 20e dans tout ça ? C’est en 2009, que la ville de Paris, sensible à leurs projets, les met en lien avec le quartier de la Porte de Bagnolet. Une implantation dans une zone définie comme “prioritaire”, même si le local n’est pas idéal n’étant pas un théâtre. Néanmoins, cela leur donne l’opportunité de nourrir des créations partagées. “On va à la rencontre des habitants par les spectacles de rue. Un des enjeux, c’est justement la mixité et donc de faire se rencontrer les gens”, précise Clotilde.  

Et c’est donc dans cette dynamique que se développe le cabaret des triangles exquis, un atelier participatif en soirée gratuite, qui s’est tenu pendant près de 8 ans à la MPAA Saint-Blaise (Maison des Pratiques Artistiques Amatrices). “ Je recevais une autrice ou un auteur différent chaque mois, on lisait ses textes, on échangeait et on écrivait. Parmi les habitants qui s’y rendaient, des professeurs d’université, mais aussi des personnes qui écrivaient à peine le français”, raconte-t-elle. 

Le prochain rendez-vous est celui d’un atelier qui a pour objectif de donner vie aux personnages oublié-e-s de l’histoire. Il prendra place au théâtre aux mains nues et sera orchestré par Ombline de Benque qui est scénographe et marionnettiste.  Samedi 6 et 27 novembre/ 4 et 18 décembre / 15 janvier 2022. Gratuit, sur réservation. (rp.com@theatre-aux-mains-nues.fr )

>> La compagnie pièces montées, 3 rue Louis Ganne. 

Texte : Océane  Caillat / Photos: Compagnie Pièces Montées

—-

A lire aussi :

Le petit cabaret d’en bas de chez toi : un triporteur en guise de scène ambulante

Inauguration prochaine du “Théâtre Ouvert”, dédié à la scène émergente

Occupation du théâtre de la Colline : des étudiants réclament la réouverture des lieux culturels

 

 

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.