Vous avez sûrement déjà remarqué cet immeuble, qui sort du lot, en vous baladant rue des Pyrénées.

Grâce à un couple d’amis qui vit juste en face, j’ai pu récupérer cette photo, avec les Mercuriales et les tours de Saint-Blaise en arrière-plan. Eux, l’appellent “la machine à laver” ou “le gruyère”. Il faut dire que la façade de l’immeuble est bien singulière, elle ne laisse pas vraiment indifférent(e)… Si bien qu’il a fallu que je mène ma petite enquête.

Tout commence en 1986, année de construction de l’immeuble. Son propriétaire, c’est la RIVP, la Régie immobilière de la Ville de Paris, et son architecte se prénomme Yann Brunel. Le projet, c’est de construire 24 ateliers pour musiciens, comprenant des studios (31 m2) et des 3 pièces en duplex, ainsi que des locaux collectifs traversant au rez-de-chaussée. Si la façade est si étrange, c’est qu’elle est traitée “par symboliques musicales selon des panneaux préfabriqués en béton et ossatures métalliques. Tandis que “les duplex sont conçus avec “cheminées” musicales réglables par fermetures horizontales pour réverbération ou absorption selon le choix du musicien”.

Envie d’y louer un studio ? Ces ateliers sont destinés aux musicien.ne.s professionnel.le.s qui, locataires du bailleur RIVP, prennent à leur charge la gestion des locaux et leur bonne utilisation à des fins artistiques. Il est précisé que cet atelier est un espace de travail et ne peut être utilisé comme logement. Pour plus d’infos, vous pouvez contacter le Bureau de la musique à l’adresse suivante : DAC-BureaudelaMusique@paris.fr

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.