L’une est spécialisée, l’autre est généraliste. La première est née il y a un an tandis que la seconde a tout juste un mois. Leur point commun ? L’indépendance certes mais surtout la passion des libraires qui y travaillent.

 

La Croisée des mondes

Leur histoire, c’est celle d’un duo : Julien et Louis. Leur complémentarité est née dans les rayons de la Fnac, il y a quelques années. C’est ensuite dans cette ancienne banque de la rue de Belleville, qu’a débuté pour eux ce nouveau chapitre. Eux ont fait le choix de la spécialisation. « On se devait de bosser sur des choses qui nous passionnent et que l’on connaît. Dans une librairie de quartier, on doit pouvoir conseiller », nous explique Louis. Sur leurs étagères s’alignent par conséquent leurs univers de prédilection : bandes dessinées, science-fiction, polar, fantastique…

A cela s’ajoute aussi une section jeunesse qui n’a visiblement pas fini de grandir. « On a eu une demande de jeux et goodies », nous raconte Julien. C’est ainsi qu’est né un partenariat avec « Les jouets libres ». Une marque made in France de jeux en bois qui se veut éducative, locale et responsable. Une offre donc spécialisée, cependant sentez-vous libres d’y commander tout autre titre (politique, culinaire…) pour le récupérer chez eux. Enfin, la librairie organise des dédicaces, mais aussi des ateliers. La prochaine vous invite à vous essayer au dessin manga en présence du dessinateur Anthony Bernis.

Leur recommandation littéraire de la rentrée ?

  •        Le roman “Melmoth Furieux” de Sabrina Calvo (La Volte, 18 €) pour Julien
  •        La bande dessinée “René au bois dormant” d’Elene Usdin (Sarbacane, 32€) pour Louis

>> La Croisée des mondes, 304 rue de Belleville. Mardi-vendredi : 10h-19h/ Samedi : 10h00-19h30

La Bicyclette Bleue

Un héritage familial plane rue Pelleport. Camille Deforges et son fils Simon, ont posé leurs cartons dans cette ancienne auto-école, pour y ouvrir une librairie généraliste. Le nom de la boutique est un clin d’œil à Régine Deforges, mère et grand-mère des nouveaux preneurs du lieu. Au-dessus d’une des bibliothèques s’affiche d’ailleurs en lettres blanches ce matronyme. Il s’agit d’une banderole réalisée par une fan de l’écrivaine. Une étagère entière lui est d’ailleurs dédiée.

« Ouvrir un jour ma propre librairie, c’est un projet que j’avais depuis au moins 20 ans », nous confie Camille qui a travaillé auparavant dans le monde de l’édition. Si la librairie est généraliste, c’est parce qu’elle se veut « conviviale afin d’accueillir absolument tout le monde. Ça peut être difficile de franchir la porte d’une librairie à cause du côté dit intellectuel qu’elle éveille », ajoute Simon.

Près de l’entrée se trouve l’espace coups de cœur.  Sur cette table, de nombreux premiers romans sont mis en avant. Une volonté assumée par le duo : « ils se retrouvent trop souvent noyés notamment dans la masse de la rentrée littéraire » regrette Simon. Dans ce sens, ils organisent justement des rencontres avec les auteurs de leurs coups de cœur. 

Leur recommandation littéraire de la rentrée ?

  •      Le roman “L’unique goutte de sang” d’Arnaud Rozan (Plon, 18€) pour Camille
  •        Le roman “Laissez moi vous rejoindre” d’Amina Damerdji ( Gallimard, 20€) pour Simon

>> Librairie la bicyclette bleue, 45 rue Pelleport. Mardi-Samedi : 10h-13h/14h-19h.

 

Texte et photos : Océane Caillat  

—-

A lire aussi :

“L’Envol des princesses”, un conte moderne et féministe écrit dans le 20e

Deux librairies du 20e arrondissement se lancent dans les podcasts

Livres en boîtes : où donner/récupérer des livres dans le 20e arrondissement ?

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

[/nectar_highlighted_text]
To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.
[/vc_column][/vc_row]