Aaah Belleville… quartier qui plaît pour son cosmopolitisme. Pas étonnant que ce soit le lieu choisi par le créateur de mode Hakuyo Miya pour y installer son atelier-boutique.

Après être né à Tokyo et avoir grandi au Japon, c’est en France, le pays de la mode (avec l’Italie, explique-t-il), que ce trentenaire est venu se former à la couture en 2007 (à l’Atelier Chardon Savard, dans le 11e). Et il n’a plus quitté Paris depuis ! Habitant rue Bisson, c’est dans l’artère voisine (la rue Ramponeau), qu’il a trouvé un local pour poser ses machines à coudre en 2016.

C’est cette même année, qu’Hakuyo – son prénom signifie “mouton blanc” en japonais – donne naissance à sa marque éponyme de prêt-à-porter féminin. Si ses racines japonaises et son amour pour l’élégance parisienne (à la Christian Lacroix) inspirent ses créations, les motifs et couleurs de l’Europe de l’Est l’influencent grandement. Et pour cause : son père photographe (Kosei Miya) a énormément voyagé dans ces contrées, notamment dans la Roumanie des années 80, tandis que sa mère est interprète russe-japonais.

Amateur de silhouettes oniriques, de dentelles et de matière délicates, Hakuyo a réussi à percer, allant même jusqu’à organiser des shows à la fashion week de New York en 2018 et 2019. Avec la crise sanitaire, sa marque s’est quelque peu réorientée, proposant un peu moins de tenues de soirées et plus de pièces de la vie de tous les jours. Mais, ça coûte combien une pièce créateur ? Quelques exemples de prix pour vous faire une idée : 200 € la chemise-kimono, 55 € le tee-shirt ou 280 € la robe chemise vintage.

Aujourd’hui, c’est surtout en ligne et sur les réseaux sociaux qu’Hakuyo commercialise ses créations, auprès d’une clientèle française, japonaise et internationale. Mais il espère mieux se faire connaître des habitants du 20e, car venir essayer des pièces dans un atelier  et les faire retoucher par le créateur lui-même, c’est une expérience bien plus palpitante que de remplir un panier en ligne, non ?

>> Hakuyo Miya est l’un des 60 artisans de Belleville à découvrir ce week-end lors des journées de l’Artisanat (9 et 10 octobre) : Portes ouvertes, expo, démonstrations, tables rondes…


—-

A lire aussi :

Madame en Soie, des robes tendances made in 20e

Une broche qui vous ressemble : les créations rétro et colorées d’Isa Duval

Villa Belleville : des ateliers individuels et partagés pour soutenir la jeune création

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.