En voilà encore une – d’artiste de l’est parisien -, qui a fait de Belleville son terrain de jeux. Originaire du Sud de la France, Marianne Mazel aka “Demoiselle MM” a fait les Beaux-Arts à Marseille, avant d’être peintre pendant une quinzaine d’années, puis de se lancer dans le street art, il y a quelque temps déjà.

Réalisées en collage, et plus récemment en peinture, à la bombe, ses “Demoiselles” squattent, en voisines, les murs du 20e arrondissement. Notamment rue de la Mare, rue de Savies et rue des Cascades. Parfois, les œuvres font même écho au nom des rues, avec le démon Lilith collée impasse Satan ou Demoiselle Eve, installée passage Dieu.

Ses silhouettes arborent des coiffes, des couleurs, des costumes à motifs, des parures de bijoux, originaires de bien des pays du monde (qu’elle a parfois traversé plus jeune en camping-car). Mais pourquoi donc s’être dédiée aux figures féminines ? Parce que les femmes ont une multitude de choses à dire, et qu’elle se sent inspirée par leur force et leur beauté. Marianne les dépeint avec élégance, douceur et poésie. 

Tantôt curieuses, tantôt espiègles, parfois interrogatives, parfois rêveuses… Ces ‘Demoiselles’ ont des expressions qui varient au gré de son humeur, écrit la galerie. Multiples et insaisissables, elles semblent parfois pareilles mais ne se ressemblent jamais vraiment. “Des demoiselles, c’est aussi un nom plus doux que Madame… et pourquoi s’atteler à des damoiseaux plus tard ?”, nous lance Marianne en rigolant.

>> Expo “Les Demoiselles” jusqu’au 23 septembre à la Galerie Les Temps Donnés, 16, rue des Envierges, Paris 20e. Vous y trouverez des tableaux de l’artiste (ce sont ces œuvres-là qui sont photographiées avant de donner lieu à des collages de street-art), mais aussi des impressions sur bois. Du mercredi au dimanche 14h30-19h.

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e

To see the Instagram feed you need to add your own API Token to the Instagram Options page of our plugin.