Oyez oyez, amateurs d’aventures, Mon Petit 20e est allé tester pour vous l’un des escape games du 20ème arrondissement (les deux autres salles suivront !). Et L’immersion est au rendez-vous, comme le doux nom de ce lieu (ouvert en 2017) le laisse entendre…

 

Trois salles, trois ambiances : un univers fantastique avec le Temple Perdu de Cthulhu, de la science-fiction avec Mission Evolvis et du steampunk (genre rétro-futuriste) avec les Ferrailleurs de l’Espace.  Chaque aventure est un mélange unique entre fouille, réflexion, manipulation et jeu d’acteur de l’équipe. Il y en a pour tous les types d’aventuriers, y compris pour les plus jeunes d’entre eux. Les enfants les plus intrépides peuvent participer dès 9 ans, à condition d’être accompagnés d’un adulte. 

Mon équipe de baroudeurs et moi-même avons décidé de partir sur l’archipel tropical maudit de Cthulhu. La créature inventée par l’auteur H.P Lovecraft, inventeur de l’horreur cosmique, est ici bien réelle et menace de se réveiller. Cela va s’en dire, son réveil entraînerait des conséquences peu réjouissantes pour l’humanité. Et la disparition du professeur Thorthon sur place ne laisse présager rien de bon. Équipé d’un talkie-walkie pour communiquer avec l’assistant du professeur disparu et de nos tenues d’explorateurs, nous partons sauver le monde. 

Une pénombre constante et des bruits étranges

Un décor digne d’un film qui nous ferait presque sentir les odeurs de la jungle. Les énigmes s’enchaînent pour nous permettre d’avancer de salles en salles, chacune plus sombre que la précédente. Le manque de lumière est un élément avec lequel il fera composer tout du long, ce qui participe grandement à l’atmosphère inquiétante. Sans oublier les bruits étranges qui pourraient laisser sous-entendre une présence peu amicale. Vous aurez chacun un rôle, de chef d’expédition à traducteur en passant par cartographe et membre sacrifiable du groupe. L’escape game parfait pour se débarrasser d’un ami un peu trop encombrant. 

Connaître l’univers lovecraftien n’est pas nécessaire pour participer à l’escape game mais les connaisseurs pourraient avoir quelques avantages. Les néophytes pourront tenter de se rattraper en étant attentif au briefing de début de mission. Il est possible que quelques indices s’y soient cachés….

Deux autres salles moins inquiétantes

Si vous n’êtes pas fans de frissons, les deux autres en sont totalement dénuées. Les Ferrailleurs de l’Escape vous amènent sur un vaisseau aux allures du Nautilus des œuvres de Jules Verne. Une salle sans cadenas et sans serrures qui fera plaisir à ceux qui se sentent frustrés de devoir chercher clés et codes tout au long de leur partie. Quant à Mission Evolvis, elle mettra à l’épreuve vos 5 sens afin de faire tomber la société Evolvis en infiltrant leur centre de test. Deux salles jumelles de cette escape sont disponibles, il est donc possible d’y participer jusqu’à 12 joueurs (séparés en 2 groupes). 

Une nouvelle salle est en cours de création et promet de fusionner les univers du Temple Perdu de Cthulhu et de la Mission Evolvis. Des hackers face à des créatures cosmiques, le pitch promet. Une mini-série est d’ailleurs en plein tournage et prévoit de sortir sur leur compte Instagram. Elle développera notamment l’histoire du temple lovecraftien, de la météorite qui s’y est écrasé aux découvertes du professeur Thorthon. 

À partir de 24 € par personne

Concernant les prix, ils diffèrent selon l’horaire de réservation. Les week-end et la semaine entre 17h et 21h, les équivalents des “heures de pointe”, sont plus chers. A noter que plus vous venez nombreux, moins le prix par personne sera élevé. De 24 à 45 euros par personne hors week-end et soirées dont les prix vont, quant à eux, de 25 à 60 euros. Alors, pour les plus téméraires d’entre vous, rendez-vous au 21 rue Frédérick Lemaître, à proximité de la station Jourdain, et sur leur site Internet.  

 

 

Notre équipe : (de gauche à droite) la cartographe, la chef d’expédition, la traductrice et le membre sacrifiable

Texte : Kim Dommergue

——-

A lire aussi  :

Wonderlab: l’escape game ambulante made in 20ème

Jeux de société: deux gentlemans amoureux de jeux de société

Cabaret: la scène ambulante de Kacem

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e