Avec la météo automnale et la crise sanitaire bien plombante, on a besoin de petits kiffs quotidiens pour soigner son moral. Se rendre au Kimia Café en est un.

Ouvert en avril, en plein confinement, il tient son nom du mot “paix”, en lingala, (langue parlée au Congo). Sa fondatrice, Fabienne Briet, a été infirmière dans une autre vie. “J’aime soigner et prendre soin des gens, mais en milieu hospitalier on manque malheureusement cruellement de temps pour le faire“, nous explique-t-elle. C’est sa passion pour la création, la décoration, et son militantisme “pour les valeurs de l’inclusion, du respect des vies qui nous entourent” qui l’ont finalement poussée à ouvrir ce café, qu’elle souhaite le plus inclusif possible.

Un tiers-lieu très chaleureux, à la déco très “nature”, et surtout multi facettes, qui fait à la fois café, resto, épicerie, lieu de coworking, aire de jeux pour enfants… On y sert des assiettes colorés, de saison, signées notamment @le.renard.et.les.raisins avec de nombreux choix végétariens ou vegan (plat du jour à 8,90 €). Le week-end c’est brunch. Et il s’y tient régulièrement des conférences (sur l’entreprenariat féminin par exemple) ou des ateliers (réalisation d’une couronne de fleurs le 13/10). Cherchez pas, vous ne serez pas déçus !

 >> Kimia Café, 17, rue Julien Lacroix (métro Ménilmontant). Du lundi au vendredi (8h-20h), le samedi (9h-23h).

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e