C’est une marque née dans la Capitale, mais c’est surtout un bon moyen d’en apprendre plus sur un pan de son histoire : celle des “Apaches”, ces gangs parisiens qui ont marqué le début du 20ème siècle. .

A la manière d’une série, chaque bande a son épisode, son histoire, qui donne lieu à une collection d’affiches, stickers, cartes, sweats et de tee-shirts Gang de Paris. Et figurez-vous que plusieurs d’entre elles avaient fait du 20e leur terrain de jeux. On fait les présentations.

LES GARS D’CHARONNE. “Groupement de différentes bandes venues de la Courtille ou des Orteaux, ils deviendront un des gangs les plus puissants de l’époque, leur nombre et la violence de leurs attaques y étant pour beaucoup. Les Gars d’Charonne ont réveillé et animé pendant des années ce quartier, qui n’est à l’époque qu’un petit village. Fêtes, bagarres, meurtres, pas une journée ne se passe sans qu’on entende parler du gang”.
LES MARLOUS DE BELLEVILLE. “Faire partie des Marlous, équivalait à suivre la meilleure formation spécialisée dans le proxénétisme. Ces Apaches dominaient leur quartier la journée et descendaient à la Bastille ou dans la rue Mouffetard le soir pour arnaquer, escroquer le passant, mais surtout relever le compteur de leurs filles. Mais le Marlou a le coeur tendre, et parmi ses filles, il y a toujours l’Officielle, la nana qu’il trimballe partout et avec qui il s’affiche. Autant dire qu’il valait mieux éviter de lui tourner autour. Rêve inavoué des filles de bonnes familles et des femmes mariées, les Marlous de Belleville fascinaient la gente féminine autant qu’ils la terrifiaient.”
LES DEMI-SIPHONS DE MÉNILMUCHE. “Véritable tanière de criminels, Ménilmontant était le terrain de jeu parfait pour cette bande atypique. Souvent très jeune, Les Demi-Siphons de Ménilmuche ont, pour une grande partie, entre 13 et 18 ans. Cette bande d’Apaches, qui, sans aucun motif, cherchait querelle aux passants, a terrorisé les habitants du secteur pendant plusieurs années.”.
Crédits : photos d’archives (Les gars d’Charonne, les Marlous de Belleville), puis des collections @gangdeparis.
Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e