Appelée “Cinéma Belgrand” ou “Gambetta Palace, cette salle de style art déco fut inaugurée en juin 1920, à l’emplacement d’un théâtre.

Aujourd’hui exploitée par le réseau mk2, on vous résume brièvement son histoire, grâce à l’appli sur le patrimoine du 20e (mentionnée précédemment). Initialement, le lieu ne comprenait qu’une grande salle de 1500 places, divisée en plusieurs espaces dans les années 1970, correspondant aux six salles de projection actuelles. Son plus bel atout ? Assurément sa façade arrondie, classée aux monuments historiques. Presque aveugle, elle est dominée par la blancheur des murs, et par des motifs japonisants et égyptisants.

Si aujourd’hui l’arrondissement ne comprend qu’un autre cinéma (le CGR Paris Lilas, ouvert en 2012 Porte des Lilas), il y en avait cinq de plus dans les années 70 : le Ménil cinéma, 38, rue de Ménilmontant (1920-1975), le Séverine, 225, boulevard Davout (1939-1975), le Davout-Palace, 73, boulevard Davout (1932-1964), le Palais-Avron, 35-37 rue d’Avron (1913-1977) et le cinéma des Tourelles, 259, avenue Gambetta (1937-1986). Souvent transformés en supermarchés, il en reste parfois des indices, notamment dans les façades… vestiges d’un Paris aujourd’hui disparu. >> 6, rue Belgrand (métro Gambetta).

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e