Au hasard de nos déambulations sur Instagram, on est tombé sur le profil de Nathalie, éleveuse d’escargot amateure, qui habite l’arrondissement.

On y pensera forcément la prochaine fois qu’on achètera du basilic. C’est dans un plant provenant d’un primeur de la rue Lepic, qu’en 2018, Nathalie tombe sur un escargot. Elle décide de le garder, de le baptiser Basile et de narrer ses aventures sur Instagram (@basilelescargot). “D’autres sont arrivés, la plupart dans des fruits et légumes bio, et ils se reproduisent beaucoup”, nous raconte cette Toulousaine d’origine, habitant Paris depuis 30 ans. Cadre dans la fonction publique, elle les élève chez elle, dans un terrarium, avant de relâcher soit les oeufs, soit les petits âgés de 3 mois, dans des jardins ou des friches du 20e arrondissement. “Je constate qu’ils bougent très peu des lieux, où je les laisse. Normal, car un escargot dans la nature passe sa vie sur 6 mètres carrés”. Si vous en croisez pas loin de chez elle (rue de Bagnolet), il s’agira peut être d’un de ses petits… ou d’un petit de ses petits. #Passioninsolite

Ces articles peuvent vous intéresser

Suivez Mon Petit 20e sur Instagram

@monpetit20e